Pourquoi les plateformes ne sont pas adaptées aux professionnels de santé ?

By 26 février 2019 octobre 24th, 2019 Non classé

Parce que les plateformes vous rendent prisonniers d’un système où les règles vous sont imposées.

Passer par une plateforme de prise de rendez-vous revient à vous inscrire dans un annuaire où tous les professionnels d’une même discipline sont en concurrence. A terme les annuaires poseront des problèmes de visibilité et une fois toute la profession répertoriée, chacun devra se démarquer… par exemple en vous proposant de payer un surplus pour être plus visible.

Parce que les plateformes récupèrent des données personnelles à travers un abonnement mensuel.

Il y a un business model autre que les licences d’exploitation payées par les abonnés. Il est écrit noir sur blanc dans les conditions générales des grandes plateformes du marché que les données personnelles peuvent être transmises à des tiers. On sait que les données personnelles sont considérées comme le nouveau pétrole et se monnaient très chers. Force est de constater que les plateformes se rétribuent deux fois : à travers l’abonnement des praticiens et à travers l’exploitation des données personnelles. Les médecins payent pour que les plateformes créent à leur insu des fichiers de données de leurs patients dont ils se serviront pour du démarchage. Les patients doivent accepter que leurs données soient exploitées commercialement s’ils souhaitent prendre rendez-vous.

Émission France Inter : Nos données personnelles sont-elles le nouveau pétrole ?
Quelle est la véritable activité du médecin généraliste ?
Santé : ce que préparent les géants du numérique >

Parce que les plateformes volent du référencement : c’est ce qu’on appelle l’effet booking.

Les plateformes agrègent les noms d’un maximum de professionnels même s’ils ne sont pas clients, sans leur accord, afin d’améliorer leur propre référencement. Si un médecin a son site internet, il peut se retrouver moins bien référencé. Pour répertorier un maximum de praticiens, les plateformes proposent notamment la fonctionnalité « Recommander votre médecin » dans le but de récupérer des noms, adresses et e-mail. Enfin, les plateformes contournent la règle d’interdiction de publicités en faisant des annonces sponsorisées pour leurs clients aux dépends des autres praticiens.

Des syndicats de médecins sont inquiets et dénoncent de plus en plus les travers de ces applications. Certains médecins reprochent à Doctolib que leurs noms apparaissent toujours sur leur site alors qu’ils ont quitté la plateforme de prise de rendez-vous.

Doctolib dans la tourmente
Ces médecins qui passent à l’offensive contre Doctolib

Parce que les plateformes ont des investisseurs

Ces plateformes ne sont pas indépendantes et on peut s’inquiéter de partenariats avec des assurances ou des entreprises américaines. On sait que des avantages tarifaires peuvent être à terme proposés si on accepte de transmettre des données au travers d’applications santé. On peut également se poser la question de ce qu’il adviendra des données en cas de rachat par une entreprise américaine qui bénéficie d’une législation plus souple sur l’usage des données.
Un géant de la santé qui commence à inquiéter >
Mon Docteur et CNP Assurances >
AXA conditionne un avantage santé à un objet connecté >

Parce que les plateformes ne vous proposent pas de site personnalisé

Les plateformes proposent des présentations standardisées où les informations sont toutes montrées de la même façon. En développant votre site, vous choisissiez votre nom de domaine et les informations que vous souhaitez diffuser. De plus vos données sont entièrement sous votre responsabilité.

Parce que vous avez juste besoin d’un outil de prise de rendez-vous, il est préférable de faire développer votre site internet.